Phobie sociale

Peur des situations sociales

Qu’est-ce que la phobie sociale ?

Vous avez toujours voulu tout savoir sur la phobie sociale ? La phobie sociale est caractérisée par une anxiété survenant lors de situations d’interaction sociale dans lesquelles le patient est confronté au jugement réel ou imaginaire des autres. Elle se différencie de la simple timidité que beaucoup peuvent ressentir, de par sa sévérité qui perturbe grandement la qualité de vie de la personne.
Une ou plusieurs catégories de situations sociales peuvent être problématiques et déclencher de l’anxiété.

  • Les situations de performance, comme passer un examen, ou animer une réunion.
  • Les situations d’observation telles qu’être observé ou se croire observé.
  • L’assertivité, s’affirmer en donnant son point de vue, exprimer un avis contraire à celui de son interlocuteur …
  • Les situations de révélation de soi, faire connaissance avec de nouvelles personnes, se dévoiler en parlant de soi.
  • Les interactions en général, comme parler à une personne ou un groupe.

L’intensité peut variée selon le statut de l’interlocuteur, le genre et le nombre de personnes présentes.

Quelles sont les causes de la phobie sociale ?

Les causes de la phobie sociale sont multifactorielles (génétiques, éducatives et sociales). Les expériences de vie peuvent également être à l’origine de l’anxiété sociale. Les personnes ayant subi des situations sociales stressantes, telles que des moqueries ou du harcèlement, sont plus susceptibles de développer une phobie sociale.

Quels sont les symptômes de la phobie sociale ?

Les personnes souffrant de phobie sociale présentent habituellement une anxiété d’anticipation avant la situation anxiogène qui amène à l’évitement de la situation.
Comment se manifeste la phobie sociale ?
Le phobique social ressent de l’inconfort lorsqu’il se retrouve dans la situation sociale redoutée avec des symptômes tels que : le rougissement, la transpiration, des tremblements, des nausées, une difficulté ou impossibilité à parler ou établir un contact visuel. Ces symptômes peuvent aller jusqu’à une crise d’angoisse ou une attaque de panique.
Lorsque la personne a peur de rougir, on parle d’éreutophobie, cette phobie fait partie de la phobie sociale. La phobie sociale peut devenir handicapante et perturber la vie personnelle et professionnelle de celui qui en est atteint.

Comment soigner une phobie sociale ?

La pharmacologie :
Les antidépresseurs (paroxétine, escitalopram, sertraline, venlafaxine) sont indiqués dans le traitement de la phobie sociale sévère. Ils sont prescrits par un médecin généraliste ou un psychiatre.

Thérapie d’Affirmation de Soi (TAS) :
Pour sortir de la phobie sociale, la thérapie en groupe permet aux patients d'apprendre des comportements adaptés à différentes situations sociales. L’acquisition de ces comportements sociaux va renforcer le sentiment d'efficacité personnelle et l'estime de soi. L’entrainement par les jeux de rôle diminue progressivement l'anxiété ressentie.


Les Thérapies Cognitives et Comportementales (TCC) :
Il est possible de traiter la phobie sociale à l’aide des thérapies cognitives et comportementales.
Le phobique social a plusieurs types de pensées fréquentes telles que : « l’autre me juge négativement », « je ne suis pas à la hauteur, « je suis nul.le »… etc. Grâce à des techniques de restructuration cognitive, le patient apprend à prendre du recul et à les relativiser. Il reprend petit à petit confiance en lui et en ses capacités sociales.
Des techniques d’affirmation de soi peuvent également lui être proposées pour se confronter plus facilement aux situations d’interaction et développer ses compétences sociales.
Le patient, avec l’aide de son psychologue, va petit à petit diminuer les évitements en s’exposant aux situations d’interaction sociale soit en réel soit en imaginaire. Les situations les plus faciles sont répétées plusieurs fois, jusqu’à ce qu’elles ne posent plus de problème. Le patient passe ensuite à une situation un peu plus difficile et ainsi de suite, jusqu’à atteindre ses objectifs.


Lorsque le phobique social, de par la sévérité de son trouble, ne peut pas communiquer avec une personne extérieure à son cercle proche, la thérapie à distance est recommandée. L’application pour traiter les phobies Psynergy permet au patient d’être suivi par un psychologue spécialisé par l’intermédiaire d’un tchat et de progresser à son rythme.

D’autres solutions telles que les traitements naturels aux plantes ou l’homéopathie soulagent les symptômes de la phobie sociale. Adressez-vous à votre pharmacien et médecin homéopathe.

Test pour savoir si vous souffrez de phobie sociale ?

Avec l’application Psynergy faites un premier test et répondez à un questionnaire pour déterminer si vous présentez une phobie sociale.
Application Psynergy Android
Application Psynergy iOS

Combien de personnes souffrent de phobie sociale ?

La prévalence au cours de la vie entière serait de 3 % à 13 % de la population générale. La phobie sociale touche environ 2 femmes pour 1 homme.

Ne pas confondre avec ces autres troubles

Le trouble panique avec agoraphobie :

Les deux phobies peuvent entrainer des évitements sociaux, mais les pensées négatives présentes dans la phobie sociale sont orientées vers la peur d'un jugement négatif. Alors que pour un agoraphobe, les pensées négatives concernent surtout les symptômes et la peur de l’attaque de panique ou de la crise d’angoisse. A noter que pour le trouble panique avec agoraphobie, les déclencheurs ne seront pas uniquement des éléments liés à des situations sociales.

Démarrez aujourd’hui

Votre thérapie personnalisée en collaboration avec un psychologue TCC professionnel.


Téléchargez gratuitement l’application

Télécharger dans l'App StoreDisponible sur Google Play
Télécharger l’app